Archive | SARTRE ET LA PEINTURE

31 mars 2013 ~ 0 Commentaire

Réconcilier Sartre et Merleau-Ponty grâce à l’art ?

CONCLUSION DE THESE Le « qui-perd-gagne » appliqué à l’esthétique picturale sartrienne   « Quand on veut changer la vie, il faut changer la peinture » « Coexistences », SIT IX, p. 320.               Toute esthétique se trouve inévitablement confrontée à la question de son unité, surtout si elle s’inscrit dans une perspective phénoménologique et vise à traduire les multiples modalités […]

Lire la suite

02 décembre 2012 ~ 0 Commentaire

Le dernier tableau de Van Gogh

« Champs de blé aux corbeaux », 1890, dernier tableau de Van Gogh, qui se suicide quelques jours après… Serait-ce surinterpréter ou être victime d’une illusion rétrospective que de voir dans ce tableau le commencement de la fin ? La dimension de toute œuvre d’art est universalisable, parce qu’elle se fait toujours sur fond d’univers et tente de circonvenir […]

Lire la suite

02 décembre 2012 ~ 0 Commentaire

Sartre et Gauguin

  L’appel, de Gauguin La visite de l’exposition Gauguin par Mathieu et Ivich, dans Les Chemins de la liberté s’effectue sensiblement dans les mêmes conditions que celle du musée de Bouville, rappelant cette fois plus la démystification ironique d’un Roland Barthes que celle d’un Flaubert[1]. Bien qu’il ne s’agisse que d’une exposition temporaire, les signes du […]

Lire la suite

24 novembre 2012 ~ 0 Commentaire

Du domaine skiable en peinture

Pistes noires, jaunes ou bleues : les lignes de fuite de Mondrian ne sont pour Sartre qu’une fuite vers l’abstraction des lignes, un panneau de signalisation pour domaine skiable  … Dans les peintures du Titien ou de Mondrian, il s’agit seulement de se laisser glisser à la surface des choses, sans aucune forme de compromission avec la matière picturale. […]

Lire la suite

24 novembre 2012 ~ 0 Commentaire

Du visqueux en peinture

Visitation faite à Marie ou bien match de catch féminin dans la boue ? Avec la théorie des arts non-signifiants, il semble bien que l’horizon de l’absence se soit invité au cœur de la qualité, et donc que l’ « horizontalisation » de l’être refusée par Sartre dans son essai d’ontologie phénoménologique se trouve reconquise grâce à la peinture. Il […]

Lire la suite

11 novembre 2012 ~ 0 Commentaire

Révolte ou révolution ?

Faut-il prôner un art révolutionnaire, socialement utile ? Ne faut il pas ici distinguer révolte et révolution ? Tout art est révolte, sans être pour autant révolution. Mettre un art au service de la révolution sociale, ce serait l’aliéner en le soumettant à des fins étrangères (un cordonnier fabriquant des bottes sera à cet égard plus « utile » […]

Lire la suite

11 novembre 2012 ~ 0 Commentaire

Le vrai visage de la peinture

Qu’est-ce qu’un authentique visage ? Sartre répond dans l’article du même nom, sorte d’égal inverse de ses  Portraits officiels : « si l’on appelle transcendance cette propriété qu’a l’esprit de se dépasser et de dépasser toute chose ; de s’échapper à soi pour s’aller perdre, là-bas, hors de soi, n’importe où, mais ailleurs, alors le sens d’un visage c’est […]

Lire la suite

11 novembre 2012 ~ 0 Commentaire

Portraits officiels

On se souvient de la description sarcastique des tableaux du musée de Bouville, laquelle n’est pas sans rappeler le style ironique de Flaubert ; le bref article de 1939 intitulé « Portraits officiels » lui fait écho un an après : tous deux témoignent de ce que l’on pourrait appeler la première période de Sartre (1924-1945), au cours […]

Lire la suite

11 novembre 2012 ~ 0 Commentaire

La nausée du musée

                Panthéon, par Rebeyrolle Aller au musée (pays des muses), c’est vouloir réinscrire la beauté au sein de la banalité, l’exception au sein de la répétition, l’intemporel au cœur d’une société régie par le temps des horloges, et l’immortalité au cœur d’une humanité (de plus en plus) consciente […]

Lire la suite

11 novembre 2012 ~ 0 Commentaire

Qu’est-ce qu’une peinture existentielle ?

Que faut-il pour qu’une peinture soit existentielle ? Une peinture existentielle est hantée par le sens du réel et par le poids de notre choix : « le paysage se pense en moi et je suis sa conscience » disait Cézanne ; à aucun moment elle n’oublie ni ne fait abstraction de la réalité du peintre et du monde ; et […]

Lire la suite

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus